L' AIGLE NOIR

L' AIGLE NOIR

THE EAGLE

Un film d'aventures de Clarence Brown

72  mn

Avec Rudolph Valentino, Vilma Banky, Louise Dresser, Albert Conti, James Marcus, George Nichols, Gary Cooper
Scénario de Hans Kraly
D'après Alexandre Pouchkine
Musique de Michael Hoffman
Photo de George Barnes
Produit par John W. Considine Jr.

RESUME
Suite à un acte de bravoure, un lieutenant de la garde impériale est invité chez la tsarine qui lui fait des avances. Les refusant, il est poursuivi pour désertion. Il retourne alors chez son père dont les biens ont été spoliés par un voisin avide.

COMMENTAIRE
Tiré d’un roman inachevé d’Alexandre Pouchkine écrit en 1832, « L’aigle noir » relate les exploits d’une sorte de Robin des bois sévissant dans la Russie impériale. Prenant la tête d’une armée de paysans pour se dresser contre le seigneur local, il agit masqué, rappelant également Zorro. Après le succès remporté par le « Signe de Zorro » sorti en 1920 et de « Robin des bois » en 1922 - tous deux interprétés par Douglas Fairbanks - la United Artist avait toutes les raisons pour s’intéresser aux aventures de cet héros russe. Mais le rôle est offert à un Rudolph Valentino - dont c’est l’unique prestation pour le studio - plus à l’aise dans les personnages romantiques que dans les héros bondissants. Le film s’en ressent et les scènes d’action qui auraient dû former le clou du spectacle s'avèrent de longues scènes sentimentales. Plus préoccupé par ses affaires de cœur que par son besoin de justice, le vengeur masqué finira d’ailleurs par en oublier ses engagements : le film s’achève sans qu’on connaisse le sort de l’homme dont il avait juré la perte. De même, ce personnage romanesque apparaît plus souvent sous les traits du professeur de français (le Français étant à l'époque la langue officielle des milieux intellectuels russes) dont il a usurpé l’identité, que sous ceux de l’aventurier qui donne son titre au film. Ne manquant pas d’afficher son grand sourire charmeur - si particulier - et une désinvolture en toutes circonstances, Valentino garde néanmoins l’esprit des héros fringants qui peuplent les grands films d’aventures. Barbu, masqué, difficilement reconnaissable, interprétant un des hommes de l’Aigle, Gary Cooper fait également partie de la distribution. Il n’est encore qu’un figurant et débute en cette année 1925 sa carrière au cinéma.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33