L' ENSORCELEUSE

L' ENSORCELEUSE

THE SHINING HOUR

Une comédie dramatique de Frank Borzage

74  mn

Avec Joan Crawford, Margaret Sullavan, Robert Young, Melvyn Douglas, Fay Bainter, Allyn Joslyn, Hattie McDaniel, Oscar O'Shea, Frank Albertson
Scénario de Jane Murfin, Ogden Nash
D'après Keith Winter
Musique de Franz Waxman
Photo de George J. Folsey
Produit par Joseph L. Mankiewicz

RESUME
Après avoir épousé un riche éleveur, une danseuse part vivre dans son ranch du Wisconsin. Mais là, une belle-sœur acariâtre lui fait comprendre qu’elle n’est pas la bienvenue, tandis qu’un beau-frère s’éprend d'elle alors qu'il est marié.

COMMENTAIRE
La belle brochette d’acteurs et les noms prestigieux tels que Frank Borzage à la réalisation et Joseph L. Mankiewicz à la production, ne suffisent pas à porter cet insipide drame familial fait de tergiversations sans surprise, dont la durée, 74 minutes, est digne d’une série B. Le thème de la femme venue de la ville, rejetée par un milieu rural qui voit en elle une séductrice intéressée, est traité de façon trop conventionnelle pour avoir quelque intérêt. Sans véritable raison, sinon une jalousie maladive, la belle sœur incarnée par Fay Bainter voue une haine démesurée à cette femme que joue Joan Crawford - qui a toujours autant de mal à être gracieuse lorsqu’elle danse. Sincèrement amoureuse, celle-ci réagit timidement. Peu attachant également, Melvyn Douglas interprète un personnage désinvolte alors qu’il vient de se marier, tandis que Margaret Sullavan est nettement sous exploitée dans ce rôle de jeune femme délaissée.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33