L' ÉTRANGE INTERLUDE

L' ÉTRANGE INTERLUDE

STRANGE INTERLUDE

Un mélodrame de Robert Zigler Leonard

105  mn

Avec Norma Shearer, Clark Gable, Alexander Kirkland, Ralph Morgan, Robert Young, May Robson, Maureen O'Sullivan, Henry B. Walthall, Mary Alden, Tad Alexander
Scénario de Bess Meredyth, C. Gardner Sullivan
D'après Eugène O'Neill
Photo de Lee Garmes
Produit par Robert Zigler Leonard

RESUME
Après la mort de son fiancé, la fille d'un professeur se marie avec un gentil garçon qui vient d'une famille dont de nombreux membres sont atteints de folie. Elle choisira donc comme père de son enfant, l'homme dont elle est éprise.

COMMENTAIRE
Comme de nombreux mélodrames de l’époque, le film relate le destin tragique d’une femme mal mariée, frustrée de ne pouvoir partager la vie de l’homme dont elle follement éprise. En 1932 le code de censure n’étant pas encore très sévère, l’héroïne peut avoir de son amant un enfant, enfant dont le mari se croira le père. A ce sujet, on assiste à une scène étonnante lorsque Gable propose à Norma Shearer de choisir un homme - autre que son mari - pour être le père de son enfant. Scène licencieuse s’il en est, l’héroïne exprime dans son regard que cet homme ce sera lui... Plus sulfureux encore, elle passe sa vie entourée de trois hommes qui la convoitent : son mari, l’amant, et un ami attentionné toujours présent quand les autres sont absents. Curieusement, ce quatuor, qui forme pratiquement toute la distribution, vit en bonne harmonie ; peu d’animosité divise les prétendants. Chose à la fois originale et déconcertante, les pensées des protagonistes sont divulguées au spectateur par des voix-off qui viennent s’intercaler entre les dialogues. Ceci étant, à l’image de Shearer qui pleure souvent, le film demeure un mélodrame des plus théâtral.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33