LA FEMME AUX DEUX VISAGES

LA FEMME AUX DEUX VISAGES

TWO-FACED WOMAN

Une comédie de George Cukor

94  mn

Avec Greta Garbo, Melvyn Douglas, Constance Bennett, Roland Young, Robert Sterling, Ruth Gordon, George Cleveland
Scénario de S.N. Behrman, Salka Viertel, George Oppenheimer
Musique de Bronislau Kaper
Photo de Joseph Ruttenberg
Produit par Gottfried Reinhardt

RESUME
Lors d'un séjour à la montagne, le directeur d'un journal s'éprend d'un professeur de ski et se marie avec elle. Après une courte idylle, il rentre seul à New York. Sa femme l'attends, mais ne le voyant pas revenir, se décide à le rejoindre.

COMMENTAIRE
Détestant le rôle qu’elle interprète ici, éreintée par les critiques, la Divine met un terme à sa carrière. Durant les cinquante ans qui lui restent à vivre, Greta Garbo ne réapparaîtra plus sur un écran. C’est uniquement sur des photos prises à son insu, publiées dans des tabloïdes sans scrupule, qu’on la découvrira encore. Après « Ninotchka » sorti deux ans auparavant, Garbo joue ici sa deuxième comédie. Alors que le film d’Ernst Lubitsch conserve une certaine tenue, celui de George Cukor est particulièrement léger et futile. Le style démystifie l’actrice et casse l’image ensorcelante qu’elle s’était créée en interprétant des rôles graves. Ses apparitions en maillot de bain ou ses pas de danse fantasques touchent au ridicule. Le film reste cependant une agréable Screwball comedy dans laquelle aucune actrice n’aurait eu honte de jouer. Le fait que ce soit Garbo qui y apparaisse est décevant, tant elle véhicule l’image d’un personnage dramatique aux antipodes de cette « Femme aux deux visages ».

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33