FOLIE DOUCE

FOLIE DOUCE

LOVE CRAZY

Une comédie de Jack Conway

97  mn

Avec William Powell, Mirna Loy, Gail Patrick, Jack Carson, Florence Bates, Sidney Blackmer, Siegfried Ruman, Vladimir Sokoloff, Donald McBride, Sara Haden, Kathleen Lockhart, Joseph Crehan, George Meeker, Clarence Muse, Elisha Cook jr
Scénario de William Ludwig, Charles Lederer, David Hertz
D'après David Hertz, William Ludwig
Musique de David Snell
Photo de Ray June
Produit par Pandro S. Berman

RESUME
Après quatre ans de mariage, suite à un malentendu, une épouse demande le divorce. Apprenant qu'elle n'arrivera pas à ses fins s'il est déclaré fou, le mari, toujours fortement épris de sa femme, se lance dans toute une série d'excentricités.

COMMENTAIRE
Pendu dans le vide la tête coincée entre deux portes d’un ascenseur, accroché à un arbre la tête en bas, enfermé dans une douche d’où s’écoule de l’eau bouillante, travesti en femme, rarement William Powell ne sera apparu dans des postures aussi inconfortables. On peut d’ailleurs s’étonner de voir cet acteur qui joue habituellement les gentlemen débonnaires et désinvoltes s’abaisser à faire tant de pitreries. Or non seulement Powell passe bien dans ce registre, mais ce sont bien ses excès qui apportent son charme à cette comédie débridée. Même si d’autres comme Jack Carson en champion du monde de tir à l’arc, ou Donald McBride en mari jaloux lui donnent main forte, c’est lui qui remporte la palme du personnage le plus farfelu. Il faut dire que l’argument du film entraîne tout naturellement ce comportement : ne supportant pas de voir sa femme demander le divorce, l’homme décide de passer pour fou. Tout aussi amusant, les efforts qu’il devra accomplir par la suite pour convaincre le corps médical qu’il n’est pas atteint de schizophrénie.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33