THE HAPPY YEARS

THE HAPPY YEARS

THE HAPPY YEARS

Une comédie de William A. Wellman

106  mn

Avec Dean Stockwell, Darryl Hickman, Scotty Beckett, Leon Ames, Margalo Gillmore, Leo G. Caroll, Donn Gilf, Peter Thomson
Scénario de Harry Ruskin
D'après Owen Johnson
Musique de Leigh Harline
Photo de Paul C. Vogel
Produit par Carey Wilson

RESUME
Le fils du directeur du journal local est un enfant turbulent. Incapables d’assumer plus longtemps ses facéties, ses parents décident de le placer dans un pensionnat pour enfants indisciplinés. Après des premiers temps difficiles, il se fait une place.

COMMENTAIRE
Cette histoire d’enfant indiscipliné, amadoué par un professeur aux méthodes éducatives originales, douces et compréhensives, avait tout pour séduire. Hélas, le résultat est quelque peu décevant. Non seulement Dean Stockwell est peu crédible dans le rôle d’un enfant turbulent, mais de plus, la réalisation, très originale et soignée au demeurant, reste froide et distante. Si le film est un truculent inventaire de situations propres à l’enfance, il est dépourvu de la poésie qu’on attend de lui. Véritable délire narratif, un grand nombre d’événements (bagarres, poursuites, facéties, match de football, pari culinaire) font appel à la répétition de la même scène jusqu’à sa chute amusante. Bien qu’elle ne soit pas ennuyeuse en soi, l’exploitation à outrance de cette technique provenant du burlesque, qui se plie parfaitement, il est vrai, à la description des activités juvéniles, joue pour une grande part dans la froideur de l’œuvre.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33