ANNA CHRISTIE

ANNA CHRISTIE

ANNA CHRISTIE

Un mélodrame de Clarence Brown

90  mn

Avec Greta Garbo, Charles Bickford, Marie Dressler, George F. Marion
Scénario de Frances Marion
D'après Eugène O'Neill
Photo de William H. Daniels
Produit par Clarence Brown

RESUME
Le capitaine d'un caboteur qui mouille dans le port de New York, retrouve sa fille qu'il n'a plus vue depuis qu'il l'a abandonnée chez des cousins alors qu'elle était encore petite. Plus tard, le père et la fille sauveront des marins en perdition.

COMMENTAIRE
De peur de perdre leur plus grande vedette, la MGM hésita longtemps avant de produire Garbo dans un film parlant. D’autres avant elle n’avaient pas passé ce cap difficile. Ce n'est qu'en 1930, avec ce film, alors que le son était déjà apparu quelques années auparavant, qu'on entendit enfin sa voix. Ce fut un succès et la production fut rassurée. Mais seuls l'effet de surprise et la fascination qu'exerçait Garbo sur le public peut expliquer cette réussite, car elle surjoue et on la sent crispée. Ce n'est pas non plus la mise en scène ou le sujet sans originalité, pourtant conduits par des gens talentueux, qui rend compte de l'engouement des foules. Certainement à mettre au crédit des techniques de prise de son encore balbutiantes, le film est statique et affreusement théâtral. La distribution se limite à un quatuor d'acteurs interprétant leur rôle dans une poigné de décors exigus. Au lieu du concerto auquel elle pouvait prétendre, Garbo fait ses gammes sur une petite musique de chambre.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33