APRÈS NOUS LE DÉLUGE

APRÈS NOUS LE DÉLUGE

TODAY WE LIVE

Un drame de Howard Hawks

109  mn

Avec Gary Cooper, Joan Crawford, Franchot Tone, Robert Young, Hilda Vaughn, Roscoe Karns, Louise Closer Hale, Rollo Lloyd
Scénario de Dwight Taylor, Edith Fitzgerald, William Faulkner
D'après William Faulkner
Photo de Oliver T. Marsh
Produit par Howard Hawks

RESUME
En Angleterre, durant la Première Guerre Mondiale, un Américain s'éprend d'une Anglaise dont le fiancé se bat en France. Là-bas, les deux hommes, l’un pilote de bombardier, l’autre marin sur un torpilleur, vont se rencontrer et s'estimer.

COMMENTAIRE
Ecrit par William Faulkner, réalisé par Howard Hawks, interprété par Gary Cooper, le film bénéficie d’un apport artistique prestigieux. Producteur influent, Hawks fait acheter la nouvelle de Faulkner par la MGM et cherche Cooper à la Paramount - où il est sous contrat - pour parvenir à un tel générique. Le résultat est un beau film, hélas quelque peu gâché par des scènes laborieuses. Réalisant avec éclat les défis qu’ils se lancent, confrontés à des événements contraignants, partageant courageusement ces moments, des hommes finissent par s’estimer mutuellement, engendrant une amitié indéfectible allant jusqu’au sacrifice de soi. Tel est le thème du film conforme à l’éthique hawksienne où l’homme met un point d’honneur à respecter ses valeurs et à atteindre le but qu’il s’est fixé. Idée magnifique, l’amitié qui est la valeur au centre du propos (amitié entre deux amis d’enfance qui se trouvent sur le même torpilleur, amitié entre eux et le pilote de bombardier) devient plus fort que la vie. Habillant ce beau thème imaginé par Faulkner, Hawks - derrière lui, une seconde équipe - filme des scènes d’action saisissantes, en particulier des combats entre un bombardier et une myriade d’avions de chasse, ou encore des attaques de torpilleurs. C’est l’occasion de découvrir des aspects peu connus de la Première Guerre mondiale : les bombardiers sont des biplans où quatre hommes d’équipage prennent place (deux sont des mitrailleurs positionnés dans des tourelles à l’avant et à l’arrière de l’appareil) ; les torpilleurs sont des hors-bords qui foncent droit sur leur cible avant de virer au dernier moment après avoir largué une torpille. Ceci étant, le film est très bavard et il faut attendre plus d’une heure avant de voir ces scènes d’action. De plus, les nombreux dialogues en extérieur baignent constamment dans un épais halo de brume qui interdit de discerner le moindre décor. Concernant l’interprétation, Joan Crawford est crispante tant elle est larmoyante (son personnage fut ajouté à l’histoire dans un deuxième temps), à l’inverse de Cooper qui, bien dirigé, est exceptionnellement convainquant - dans les scènes finalement peu nombreuses où il apparaît à l’écran.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33