ASSOCIÉS SANS HONNEUR

ASSOCIÉS SANS HONNEUR

UNHOLY PARTNERS

Un drame de Mervyn LeRoy

95  mn

Avec Edward G. Robinson, Laraine Day, Marcel Dalio, Edward Arnold, Marsha Hunt, William T. Orr, Don Beddoe, Walter Kingsford, Charles Dingle
Scénario de Bartlett Cormack, Earl Baldwin, Lesser Samuels
Musique de David Snell
Photo de George Barnes
Produit par Sam Marx

RESUME
De retour à New York à la fin de la guerre, un journaliste rusé et plein d’idées innovantes désire créer un journal. N'ayant pas les fonds pour réaliser son rêve, il n’hésite pas à faire pression sur un escroc pour lui soutirer la somme nécessaire.

COMMENTAIRE
Efficacement mis en scène, le bras de fer entre Edward G. Robinson et Edward Arnold est enthousiasmant. Les deux hommes, des associés malgré eux, qui se mènent une lutte sans merci, jouent à merveille dans le registre du cynisme. L’escroc incarné par Arnold est animé par des sentiments bassement mercantiles alors que Robinson, directeur de journal, souhaite la pérennité de son entreprise. Celle-ci n’en demeure pas moins une maison de presse aguicheuse et populiste qui recherche avant tout à faire du sensationnel. Le film semble même prendre la défense de ce type de journal qui crée l’évènement, et l’imprime avant qu’il ait lieu. Dans le rôle d’un aviateur qui tente une traversée de l’Atlantique, Marcel Dalio commence ici une belle carrière américaine.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33