LA LUMIÈRE VERTE

LA LUMIÈRE VERTE

GREEN LIGHT

Un mélodrame de Frank Borzage

85  mn

Avec Errol Flynn, Anita Louise, Margaret Lindsay, Cedric Hardwicke, Walter Abel, Henry O'Neill
Scénario de Milton Krims
D'après Lloyd C. Douglas
Musique de Max Steiner
Photo de Byron Haskin
Produit par Hal B. Wallis, Henry Blanke

RESUME
Un jeune chirurgien doit opérer en urgence une patiente suivie par un confrère qui s'est absenté. Lors de l'opération, ce dernier réapparaît et prend le relais. Il fait une erreur fatale. Le jeune chirurgien est accusé et devra démissionner.

COMMENTAIRE
Le titre se réfère à une métaphore fade édictée par un prédicateur, un personnage inaccompli interprété par un Cedric Hardwicke crispant. La maladie de Lyme transmise par la tique, dont les protagonistes tentent de trouver le vaccin, est ici une pathologie foudroyante. Ces éléments approximatifs appuient maladroitement l’aspect dramatique du film. S’il est légitime que Frank Borzage ait été choisi pour réaliser ce mélodrame, genre dont il est un spécialiste, l’intrigue de celui-ci est trop prévisible et trop grossier pour qu’il puisse en tirer quoi que ce soit. Errol Flynn est à contre emploi et ne semble pas croire lui-même en sa prestation. Entre « La charge de la brigade légère » et « Le prince et le pauvre », il honore un emploi du temps que la Warner paraît combler en dépit du bon sens.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33