MARY STEVENS, M. D.

MARY STEVENS, M. D.

MARY STEVENS, M. D.

Un drame de Lloyd Bacon

72  mn

Avec Kay Francis, Lyle Talbot, Glenda Farrell, Thelma Todd, Una O'Connor, Charles Wilson, Hobart Cavanaugh, George Cooper
Scénario de Rian James, Robert Lord
D'après Virginia Kellogg
Musique de Leo F. Forbstein
Photo de Sidney Hickox
Produit par Hal B. Wallis

RESUME
Une jeune femme décroche son diplôme de médecin en même temps qu'un ami d'enfance. Ils ouvrent ensemble un cabinet médical. Secrètement amoureux de lui, elle sera déçu lorsqu'elle apprendra qu'il se marie avec une autre, la fille d'un politicien véreux.

COMMENTAIRE
« Mary Stevens, M. D. » fait partie de ces films qui honorent la femme. A une époque où celle-ci a encore du mal à être considérée comme l’égale de l’homme, le cinéma américain œuvre en sa faveur et la montre aussi compétente que courageuse et dévouée. C’est ainsi qu’on découvre ici une femme médecin confrontée à des patients qui doutent de ses qualités. Elle s’avère en fait aussi compétente que ses collègues masculins auxquels elle vient en aide - en particulier lorsque l’un d’eux opère en état d’ébriété un enfant. Ses qualités professionnelles doublées d’indéniables qualités humaines, ne l’empêchent pas de devoir faire face à des situations personnelles tragiques. A cette occasion on assiste à une scène curieuse où l’héroïne en pleine dépression voit défiler des images traumatisantes de son passé. La musique et la superposition des plans sont atypiques pour l’époque.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33