LE MÉDECIN DE CAMPAGNE

LE MÉDECIN DE CAMPAGNE

THE COUNTRY DOCTOR

Une comédie de mœurs de Henry King

91  mn

Avec Jean Hersholt, June Lang, Slim Summerville, Michael Whalen, Dorothy Peterson, Robert Barrat, Jane Darwell, John Qualen, Frank Reicher, Montagu Love
Scénario de Sonya Levien
D'après Charles E. Blake
Musique de Louis Silvers
Photo de John Seitz, Daniel B. Clark
Produit par Darryl Francis Zanuck

RESUME
Dans un village canadien reculé, un médecin se dévoue corps et âme pour ses patients. Lorsque vient l'hiver, la région est isolée et il doit seul faire face aux maladies. Cette année-là une épidémie de diphtérie touche de nombreux enfants.

COMMENTAIRE
« Le médecin de campagne » fait inévitablement penser à un autre film Fox réalisé trois ans plus tôt, « Doctor Bull » de John Ford. On retrouve le même dévouement désintéressé d’un homme qui a choisi de consacrer sa vie aux autres, cette même affection de tout un village pour son médecin, cette même ruralité truculente. Plus symptomatique encore de cette similarité, dans les deux cas, l’homme est un personnage intègre, désintéressé et progressiste qui finit par être rejeté par une partie de la population : alors qu’il se bat pour qu’un hôpital soit construit dans le village, le médecin incarné par Jean Hersholt se voit interdit d’exercer la médecine suite aux manœuvres de l’influent directeur de la scierie qui fait vivre la région ; Doctor Bull sera pour sa part la cible des bien-pensants. Evidemment, peint par un Ford au plus haut de sa forme, campé par un magnifique Will Rogers, Doctor Bull possède une dimension, dégage une sympathie absente chez le médecin mis en scène par Henry King. « Le médecin de campagne » n’en possède pas moins des qualités. La diversité des lieux de tournage - en intérieur comme en extérieur -, l’importante figuration, les scènes d’action (bagarres et frasques d’un biplan), l’intrigue riche, permet à King de reconstituer de façon attrayante la vie de ce médecin. Mais accaparant toute la fin du film, le clou du spectacle reste indéniablement ces curieuses séquences mettant en scène les fameux quintuplés Dionnes. (Né en 1934 dans l’Ontario ce sont les premiers quintuplés connus à avoir passé l’âge de la petite enfance. Leur popularité fut grande). Véritable documentaire intégré à l’intrigue, on assiste durant de longues minutes aux jeux de cinq fillettes en tous points identiques. Retrouvant le naturel du quidam attendri par les enfants, Hersholt, ainsi que June Lang qui interprète une infirmière, sont longuement filmés en train de jouer avec elles.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33