PILOTE D'ESSAI

PILOTE D'ESSAI

TEST PILOT

Un film d'aventures de Victor Fleming

114  mn

Avec Clark Gable, Mirna Loy, Spencer Tracy, Lionel Barrymore, Samuel Hinds, Marjorie Main, Gloria Holden, Louis Jean Heydt, Virginia Grey, Arthur Aylesworth
Scénario de Vincent Lawrence, Waldemar Young
D'après Frank W. Wead
Musique de Franz Waxman
Photo de Ray June
Produit par Louis D. Lighton

RESUME
Alors qu'il tente de réaliser un record de traversée de l'Amérique, un pilote d'essai est forcé d'atterrir dans un champ. Il passera quelques bons moments avec une fermière du coin en attendant son mécanicien qui doit le rejoindre pour réparer l'avion.

COMMENTAIRE
Présentant de nombreuses scènes dialoguées entre les trois protagonistes principaux - trop souvent confinés dans des intérieurs sans charme -, le film connaît quelques longueurs. Ceci étant, l’histoire écrite par Frank W. Wead, l’un des principaux pourvoyeurs d’intrigues sur l’aviation exploitées pas Hollywood, et le scénario coécrit par les talentueux Waldemar Young et Vincente Lawrence - qui ont collaboré à quatre scripts dont ceux des magnifiques « Peter Ibbetson » et « Cléopâtre » - possèdent une incontestable force, une qualité qui a certainement contribué au succès du film. D’un côté, un pilote d’avion d’exception qui se sort avec panache des situations les plus périlleuses, et de l’autre, sa femme, qui attend avec philosophie sa mort, qu’elle pressent comme inéluctable, forment le noyau d’une intrigue dont les contours sont clairement psychologiques. Un mécanicien, ami et admirateur de l’aviateur, confident de la femme, incarne l’observateur lucide auquel rien n’échappe. Confronté quotidiennement à la mort, ce trio porte un regard attachant sur la vie, l’amitié, l’amour. Les angoisses de la femme et de l’ami alimentent une part des longs, mais non moins intelligents dialogues. A l’inverse, ceux du pilote d’essai sont marqués le plus souvent par une roublardise et une inconscience du danger typiques du héros hollywoodien. Traitée avec beaucoup de lyrisme, utilisant les images poétiques qu’inspirent les cieux et l’altitude, sa passion du pilotage est perçue comme une maîtresse envoûtante, et par là même, une terrible rivale pour sa femme. A cela s’ajoutent des scènes d’actions dont la réalisation n’est pas toujours convaincante (les avions en vol sont souvent des maquettes filmées par transparence) mais qui ont l’avantage de dynamiser le film. A ce titre, la dernière scène d’action quelque peu grossière, qui se solde par un impressionnant accident d’avion, demeure mémorable.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33