POLLY OF THE CIRCUS

POLLY OF THE CIRCUS

POLLY OF THE CIRCUS

Un drame de Alfred Santell

67  mn

Avec Marion Davies, Clark Gable, C. Aubrey Smith, David Landau, Maude Eburne, Little Billy, Guinn Williams
Scénario de Carey Wilson
D'après Margaret Mayo
Musique de William Axt
Photo de George Barnes

RESUME
Dans la petite ville où elle doit se produire, la trapéziste d'un cirque découvre que sur les affiches où elle pose, du papier a été collé pour cacher ses jambes. Vexée, elle se rend chez le pasteur pour se plaindre. Mais comme beaucoup, celui-ci en rit.

COMMENTAIRE
Ce film court réalisé par un cinéaste plutôt confidentiel - interprété toutefois par deux vedettes MGM - possède un incontestable charme. Plus que l’intrigue relevant du mélodrame le plus classique, c’est cette histoire d’amour improbable et impossible entre une trapéziste et un jeune pasteur, deux mondes opposés qui se côtoient à travers des séquences de cirque et des offices religieux, qui constituent par sa poésie l’intérêt du film. Les scènes de voltige aériennes sont d’ailleurs tout à fait saisissantes. Projeté au ralenti sur une musique de cirque, les trapézistes forment un ballet aérien féerique. Face à une Marion Davis mutine on trouve un Clark Gable à contre emploi dans un rôle de pasteur obéissant. A leur côté dans un minuscule rôle, on découvre Ray Milland au détour d’une travée d’église. Signalons également la présence d’un bedeau toqué qui a la particularité très étrange d’épousseter sans cesse et de mener une guerre sans merci à la poussière.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33