LE ROI DE LA CHAUSSURE

LE ROI DE LA CHAUSSURE

THE WORKING MAN

Une comédie dramatique de John G. Adolfi

78  mn

Avec Bette Davis, George Arliss, J. Farrell McDonald, Charles Evans, Edward Van Sloan, Claire McDowell, Ruthelma Stevens, Douglas Dumbrille
Scénario de Maude Howell, Charles Kenyon
D'après Edgar Franklin
Musique de Leo F. Forbstein
Photo de Sol Polito
Produit par Lucien Hubbard

RESUME
Excédé par la vanité affichée de son neveu qui dirige avec lui une manufacture de chaussures, un vieux directeur part pêcher dans le Maine. Là, il y rencontre les héritiers prodigues de son principal concurrent qui vient de décéder.

COMMENTAIRE
On ne peut rester insensible à l’esprit de chevalerie qui anime ce vieux chef d’industrie. Interprété par un George Arliss caméléon, il entretient une relation passionnelle avec son adversaire en affaire qu’il admire de toute évidence, faisant ressortir que la concurrence stimule plus qu’elle n’avilit et ne cherche à détruire. D’ailleurs, le décès de ce rival semble lui ôter toute envie de se battre. Et s’il prend en charge les affaires de ses héritiers livrés à eux même, frivoles et sans expérience, c’est certes par amour pour la fveuve de son rival, dont il s’était épris jadis, mais c’est aussi parce qu’il ne supporte pas de voir péricliter une entreprise concurrente contre laquelle il s’est battu toute sa vie. Cette conduite paradoxale conduit à des situations attrayantes, d’autant que cette assistance providentielle permet au vieil homme de se mesurer à son neveu présomptueux qui continue à diriger seul l’entreprise. On regrettera que le dénouement soit sans surprise, d’ailleurs, comme si les auteurs en étaient eux-mêmes conscients, la scène finale qui l’expose est ridiculement expédiée.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33