LA ROUTE DE MANDALAY

LA ROUTE DE MANDALAY

THE ROAD TO MANDALAY

Un drame de Tod Browning

46  mn

Avec Lon Chaney, Lois Moran, Owen Moore, Henry B. Walthall, John George
Scénario de Elliottt Clawson
D'après Tod Browning, Herman J. Mankiewicz
Photo de Merritt B. Gerstad

RESUME
A Singapour, le tenancier d'un bouge dont les associés sont peu recommandables, a une fille qui tient un magasin de dentelles à Mandalay. Elle ne sait pas que le borgne qui l'observe parfois derrière la vitrine n'est autre que son père.

COMMENTAIRE
La copie existante du film étant incomplète, il est difficile à sa seule vision de comprendre tout à fait l’histoire. Il faut aller consulter les documents critiques pour réaliser à quel point Tod Browning s’est plu une nouvelle fois à faire dans le sordide et l’insolite : élevée par son oncle, l’héroïne ne connaît pas son père qui a préféré s’effacer pour ne pas lui dévoiler ses activités inavouables ; il l’entretient cependant secrètement et lui rend visite à son insu ; désirant le meilleur pour elle, il réagit violemment lorsqu’il découvre qu’elle est en train d’épouser un de ses associés véreux ; finalement l’héroïne tue son père pour défendre son fiancé. Pourvu d’un œil blanc et de balafres, Lon Chaney incarne un de ces personnages chers à Browning, qui dissimule derrière une laideur morale et un physique inquiétant, une fêlure creusée par les déceptions et un destin tragique.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33