SOUS LES VERROUS

SOUS LES VERROUS

PARDON US

Une comédie de James Parrott

55  mn

Avec Stan Laurel, Oliver Hardy, Wilfrid Lucas, James Finlayson, Walter Long, Leo Willis, Tiny Sandford, Charlie Hall
Scénario de H. M. Walker
Musique de Le Roy Shield
Photo de George Stevens
Produit par Hal Roach

RESUME
Laurel et Hardy sont condamnés à une peine de prison pour avoir fait de la contrebande de bière. Au pénitencier, ils font la connaissance d'un caïd avec lequel ils s'évadent. Grimés en noirs ils déjouent les recherches de la police.

COMMENTAIRE
« Sous les verrous » est le premier véritable long métrage du tandem. Comme pour « Les deux légionnaires », qui fait entre autre référence à « Beau geste », cette comédie s’inspire de succès de l’époque. La scène finale où l’on assiste à une révolte de détenus, fait clairement référence à « The Big House » tandis que la partie - de loin la plus intéressante - où Laurel et Hardy se retrouvent au milieu de cueilleurs de coton noirs, fait incontestablement songer à « Hallelujah », le chef d’œuvre de King Vidor. Comme souvent durant cette période de la carrière du tandem, les gags sont lourds, insistants et ne présentent pas beaucoup d’intérêt : Laurel s’ingénue à effectuer un bruit avec sa bouche à la fin de chaque phrase tandis que Hardy regarde invariablement la caméra comme pour prendre à témoin le public. Reste quelques chants émouvants tels que celui qui est interprété dans la cour de la prison par des détenus, et surtout celui que chante Hardy lors d’une soirée en compagnie de Noirs. Il semble qu’à ce moment-là on découvre son vrai visage.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33