LA BELLE ESPIONNE

LA BELLE ESPIONNE

SEA DEVILS

Un film d'aventures de Raoul Walsh

91  mn

Avec Yvonne De Carlo, Rock Hudson, Maxwell Reed, Denis O'dea, Michael Goodlife, Bryan Forbes, Jacques Brunius, Ivor Barnard, Gerard Oury
Scénario de Borden Chase
D'après Victor Hugo, Borden Chase
Musique de Richard Addinsell
Photo de Wilkie Cooper
Produit par David E. Rose

RESUME
Venue d'Angleterre, une espionne débarque à Guernesey pour être conduite en France par des contrebandiers. Elle a pour mission d'usurper l'identité d'une comtesse française, dont elle est le sosie, afin de découvrir les projets militaires de Napoléon.

COMMENTAIRE
Après « Barbe noire le pirate », Raoul Walsh réalise une nouvelle épopée maritime (avant, il avait déjà offert au genre « Le monde lui appartient » et « Capitaine sans peur ») pour la RKO - où il aura tourné quatre films durant sa carrière. Cette fois, au lieu de pirates écumant les mers, nous trouvons des contrebandiers effectuant - à de nombreuses reprises - la traversée entre la France et Guernesey. Tiré des « Travailleurs de la mer » de Victor Hugo et scénarisé par Borden Chase, l’histoire se suit sans trop d’ennui. Mais en partie due à l’absence d’acteurs charismatiques, cette production ne peut faire oublier les films d’aventures de série des petits studios. Prêté par la Universal pour l’occasion, Rock Hudson - malgré ses nombreuses apparitions torse nu ! - est fade, et il n’y a guère que la beauté de Yvonne de Carlos pour rehausser la distribution. Walsh semble ne s’être intéressé au film que pour les nombreux extérieurs de bord de mer qu’il avait l’opportunité de filmer : son chef opérateur, Wilkie Cooper, n’en est pas moins un obscur inconnu.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33