VICTIME DU DESTIN

VICTIME DU DESTIN

THE LAWLESS BREED

Un western de Raoul Walsh

83  mn

Avec Rock Hudson, Julia Adams, Mary Castle, John McIntire, Hugh O'Brien, Dennis Weaver, Lee Van Cleef, Tom Fadden, Race Gentry, Richard Garland, Glenn Strange
Scénario de Bernard Gordon
D'après John Wesley Hardin, William Alland
Musique de Joseph Gershenson
Photo de Irving Glassberg
Produit par William Alland

RESUME
Lors d'une partie de poker, un jeune homme tue en légitime défense un tricheur. Poursuivi par les frères de la victime et par les autorités il trouve refuge chez son oncle. Il tuera encore un des frères avant de prendre la décision de se rendre.

COMMENTAIRE
Tiré des propres mémoires du héros, John Wesley Hardin, la structure narrative de ce western ne possède pas la belle linéarité des films dont l’intrigue est imaginée de toute pièce. Formée d’épisodes décousus, l’histoire a un parfum d’authenticité. Le comportement violent du père, l’initiateur du drame que va vivre le fils, repose sur des bases psychologiques solides et témoigne de cette authenticité. Sans aller jusqu’à croire qu’aucun élément n’a été rajouté pour rendre plus romanesque l’intrigue, le sort de cet homme reste d’autant plus touchant qu’il semble correspondre à une réalité. Le héros romantique au destin tragique est récurant dans l’œuvre de Raoul Walsh et lui a permis de réaliser quelques-uns de ses meilleurs films. Celui-ci correspond parfaitement à sa sensibilité et aurait pu donner naissance à un nouveau chef-d’œuvre. Hélas, Rock Hudson ne possède pas le charisme des Humphrey Bogart, Errol Flynn et autres Joel McCrea qui ont tenu ce type de rôle avant lui dans l’œuvre du réalisateur. Ajouté au fait que ce western se termine sur une note conventionnelle et optimiste, le film, bien qu’attachant, n’arrive pas à rivaliser avec les précédents.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33