LA VIE COMMENCE POUR ANDRÉ HARDY

LA VIE COMMENCE POUR ANDRÉ HARDY

LIFE BEGINS FOR ANDY HARDY

Une comédie de George Brackett Seitz

102  mn

Avec Lewis Stone, Mickey Rooney, Judy Garland, Fay Holden, Ann Rutherford, Sara Haden, Patricia Dane, Ray McDonald
Scénario de Agnes Christine Johnston
D'après Aurania Rouverol
Musique de Georgie Stoll
Photo de Lester White

RESUME
Son bac en poche, André à l'intention de trouver un travail. Accompagné de son amie new-yorkaise qui a le béguin pour lui, il monte à New York. Là, il prend une chambre dans une pension avant de se présenter à un poste d'employé de bureau.

COMMENTAIRE
Après avoir découvert dans « La secrétaire d’André Hardy » comment notre héros a eu son bac de justesse, dans ce onzième volet de ses aventures, André s’émancipe. Il quitte ses parents pour chercher non sans mal du travail à New York. Sous les traits d’une new-yorkaise aisée dont la grand-mère demeure à Carvel (petite ville imaginaire où habite également la famille Hardy), Judy Garland apparaît pour la troisième et dernière fois dans la série. A l’inverse de ses deux autres prestations, elle ne chante pas ici. Elle paraît également plus sûre d’elle, plus volontaire, même si elle possède toujours cette gentillesse d’adolescente modèle. Curieusement, alors que son personnage est épris du héros, celui-ci ne s’intéresse pas à elle, lui préférant toujours des filles plus dissipées.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33