LA VOIX QUE VOUS ALLEZ ENTENDRE

LA VOIX QUE VOUS ALLEZ ENTENDRE

THE NEXT VOICE HEAR

Un film fantastique de William A. Wellman

83  mn

Avec James Whitmore, Nancy Davis, Garry Gray, Lillian Bronson, Art Smith, Tom D'Andrea, Jeff Corey
Scénario de Charles Schnee
D'après George Sumner Albee
Musique de David Raksin
Photo de William C. Mellor
Produit par Dore Schary

RESUME
Dans une paisible famille américaine on attend un heureux évènement lorsqu'un soir, le père, ouvrier dans une usine aéronautique, entend à la radio la voix de Dieu comme de nombreuses personnes dans le monde. De là, des choses vont changer autour de lui.

COMMENTAIRE
« La voix que vous allez entendre » est un film curieux et inclassable. Il serait à rapprocher de comédies fantastiques comme « On va se faire sonnez les cloches » ou « Angels in the Outfield » sortis à la même période (on y découvre des anges intercéder en faveur d’une famille ou d’une équipe de baseball), s’il ne possédait pas ce ton grave et angoissant des films de science-fiction où des extraterrestres menacent l’humanité. Faisant intervenir Dieu lui-même, l’histoire a quelque chose de grotesque, mais l’approche étant sérieuse et respectueuse, elle ne manque pas d’être inquiétante. En fait, comme le suggèrent les versets de la Bible apparaissant sur des panneaux au début et à la fin du film, le propos vise avant tout à sermonner ; un sermon confus qui s’adresse à la famille américaine moyenne - représentée par les personnages principaux de cette histoire - et qui l’invite à se ressaisir en cette période de guerre froide. La grossesse (c’est l’occasion de découvrir une femme enceinte ce qui n’est pas courant dans un film de cette époque), la nativité, le travail, sont les valeurs conservatrices autour desquelles s’articule le film. A côté de son aspect moralisateur et pompeux, le film est une photographie détaillée de la famille américaine des années cinquante. On y découvre la femme au foyer, les quartiers résidentiels, les cuisines équipées, les soirées à écouter la radio. James Whitmore, encore en début de carrière, joue un père de famille survolté, alors que Nancy Davis incarne une épouse espiègle et effacée. Tourné en un temps record par William Wellman, le film est à considérer comme une œuvre mineure dans sa filmographie.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33