LE BONHEUR EST POUR DEMAIN

LE BONHEUR EST POUR DEMAIN

AND NOW TOMORROW

Un drame de Irving Pichel

82  mn

Avec Alan Ladd, Loretta Young, Susan Hayward, Barry Sullivan, Beulah Bondi, Cecil Kellaway, Grant Mitchell, Helen Mack
Scénario de Frank Partos, Raymond Chandler
D'après Rachel Field
Musique de Victor Young
Photo de Daniel L. Fapp
Produit par Fred Kohlmar

RESUME
Alors qu'elle était sur le point de se marier, la fille d'une riche famille d'industriels contracte une méningite qui la rend sourde. Elle consulte en vain les plus grands spécialistes jusqu'au jour où un jeune médecin lui propose un traitement.

COMMENTAIRE
Malgré un côté fascinant, Alan Ladd est peu crédible dans ce rôle de médecin spécialiste de la surdité. Par son manque de prestance, il a également du mal à former un couple harmonieux avec Loretta Young. Au regard de ce qu’exige son personnage, et des autres brillants seconds rôles qui forment la distribution, le film pâtit finalement de sa présence trop effacée. Ceci n’empêchât pas le film de remporter un vif succès - ceci pouvant s’expliquer par le retour de Ladd qui venait de passer un an à l’armée. Coécrit par Raymond Chandler, le scénario demeure également assez convenu et ne réserve pas vraiment de surprise. Rien à voir avec « Assurance sur la mort » qu’il avait écrit avec Billy Wilder. On a bien un timide flash back au début, mais le film est loin de posséder les qualités narratives du chef-d’œuvre de Wilder. Par ailleurs, tiré d’un roman de Rachel Field dont l’adaptation cinématographique de « L’étrangère » avait remporté un certain succès, cette histoire de femme sourde tombant peu à peu amoureux de son médecin tandis que son fiancé la trompe avec sa sœur, est quelque peu tirée par les cheveux.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33