MADEMOISELLE VOLCAN

MADEMOISELLE VOLCAN

BOMBSHELL

Une comédie de Victor Fleming

96  mn

Avec Jean Harlow, Lee Tracy, Frank Morgan, Franchot Tone, Pat O'Brien, Una Merkel, Ted Healy, Isabel Jewell, Louise Beavers, Mary Forbes, C. Aubrey Smith
Scénario de John Lee Mahin, Jules Furthman
D'après Caroline Francke, Mack Crane
Photo de Harold Rosson
Produit par Hunt Stromberg

RESUME
Une vedette de cinéma se démène avec le petit monde qui gravite autour d'elle : un père alcoolique, un journaliste encombrant, un marquis qu'elle doit sortir de prison, un réalisateur qui refuse d'avancer la caution pour libérer ce dernier, etc.

COMMENTAIRE
Dans un rôle de star dépassée par les événements et ne maîtrisant plus son destin, le personnage interprété par Jean Harlow prend diverses résolutions (libérer de prison un ami, adopter un orphelin, se retirer à la campagne) toutes contrecarrées par un impresario qui manipule les évènements afin qu’elle fasse la une des journaux à scandale et demeure ainsi une star. Hollywood s’amuse de lui-même et de ses méthodes. Le film est écrit par John Mahin et Jules Furthman, et réalisé par Victor Fleming, des artistes talentueux dont la carrière avait déjà été marquée par des chef d’œuvres : « Scarface » pour Mahin, « Cœurs brûlés » pour Furthman, « La belle de Saigon » pour Fleming. (Ce dernier film, auquel a également participé Mahin et Harlow, fait l’objet d’un private jokes : l’héroïne doit tourner à nouveau une scène avant que le film ne sorte, celle justement où elle prend une douche et qui fit réagir les ligues de vertu à l’époque...). L’autodérision dont ils font preuve ici relève d’une véritable audace, des qualités hélas noyées dans un ensemble pénible à force d’agitations incontrôlées. Des comédiens remuants qui braillent continuellement, un dialogue dense, des scènes qui sont autant de mini histoires, il est difficile en effet de ne pas trouver cette comédie crispante. S’ajoute au débit impressionnant et bien connu de Lee Tracy - jouant une nouvelle fois un personnage opportuniste -, la gouaille d’une Harlow survoltée. Le sex-appeal de cette dernière et la belle distribution - formée en partie de futurs premiers rôles tels que Francho Tone et Pat O’Brien encore ici à leurs débuts - ne suffit pas à rendre supportable ce déchaînement verbal.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33