LES QUATRE FILS DE KATIE ELDER

LES QUATRE FILS DE KATIE ELDER

THE SONS OF KATIE ELDER

Un western de Henry Hathaway

117  mn

Avec John Wayne, Dean Martin, Earl Holliman, Martha Hyer, James Gregory, Denis Hopper
Scénario de William Wright, Harry Essex
Musique de Elmer Bernstein
Photo de Lucien Ballard
Produit par Hal B. Wallis

RESUME
Katie Elder, une femme appréciée de tous, vient de mourir. A l'occasion de son enterrement, ses quatre fils se retrouvent. Ils découvrent qu'il n'y a plus d'héritage parce que leur père s'est fait spolier son ranch. Le spoliateur a engagé un tueur.

COMMENTAIRE
En rappelant régulièrement le passé d’une vieille femme décédée que tout le monde semble regretter, le film est empreint d’une certaine nostalgie. Cette Katie n’apparaît jamais à l’écran, mais la description qui en est faite est si convaincante, qu’elle semble faire partie de la distribution. Et c’est en mémoire de cette femme, qui n’avait certainement aucune rancœur par ailleurs, qu’on aimerait que ses quatre gaillards de fils parviennent à rendre justice. A partir de cet argument intéressant, on aurait pu faire mieux. Effectivement, le propriétaire terrien et la horde de méchants qui suivent son sillage sont trop conventionnels. De plus, John Wayne, ventru et portant perruque, se fait vieux et dénote au sein de cette fratrie : dix ans le sépare du cadet, Dean Martin. Ainsi, l’amour fraternel ne fonctionne pas parfaitement et ressemble plutôt à de l’amour paternel, essentiellement entre Wayne et ses autres frères. Enfin, ce film de près de deux heures, se noie en péripéties inutiles qui semblent n’avoir été ajoutées que pour l’action qu’elles contiennent.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33