NEVADA SMITH

NEVADA SMITH

NEVADA SMITH

Un western de Henry Hathaway

120  mn

Avec Steve McQueen, Karl Malden, Brian Keith, Arthur Kennedy, Martin Landau, Suzanne Pleshette
Scénario de John Michael Hayes
D'après Harold Robbins
Musique de Alfred Newman
Photo de Lucien Ballard
Produit par Joseph E. Levine

RESUME
Un jeune métis décide de partir venger ses parents assassinés par trois bandits de passage. En chemin, il est détroussé par trois cow-boys qu'il prend pour les hommes qu'il recherche, avant de rencontrer un armurier qui lui apprend le maniement des armes.

COMMENTAIRE
Nouvelle variante sur le thème classique de la vengeance, cette version se caractérise par son extrême violence. A aucun moment les desseins criminels que ce jeune vengeur s’est fixés sous le coup de l’émotion ne sont remis en cause, alors que ce sombre objectif ressemble à un parcours initiatique et transcendant : le personnage interprété par Steve McQueen gagne en expérience et en maturité au cours de son périple. De même que sa confrontation avec le prêtre lui inculquant le pardon ne change en rien sa détermination. Et si à la fin, il n’achève pas le dernier bandit, ce n’est pas par indulgence, mais par sadisme ultime. Même s’il jette son arme ensuite, ces années de poursuites ne lui auront servi en définitif qu’à acquérir la trempe de ceux qu’il poursuivait. Faut-il voir dans ce propos destructeur et sans concession un besoin de se démarquer du film platement moralisateur ou est-ce véritablement le résultat d’une pensée radicale ? En tous cas, il répond à ce sadisme omniprésent dans l’œuvre d’Henry Hathaway.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33