MEET THE BARON

MEET THE BARON

MEET THE BARON

Une comédie de Walter Lang

67  mn

Avec Jack Pearl, Jimmy Durante, Zasu Pitts, Ted Healy, The Tree Stooges, Edna May Oliver, Henry Kolker, William Davidson, Ben Bard
Scénario de Allen Rivkin, P. J. Wolfson, Arthur Kober, William K. Wells
D'après Herman J. Mankiewicz, Norman Krasna
Musique de Jimmy McHugh
Photo de Allen G. Siegler
Produit par David O. Selznick

RESUME
Manquant d'eau, perdu dans la jungle, le Baron Munchausen abandonne ces deux acolytes. Ils seront secourus quelque temps après, par une expédition qui les prendra pour le baron et son serviteur, puis seront accueillis en grande pompe à New York.

COMMENTAIRE
Cette histoire d’imposture forme l’argument d’une comédie débridée qui lorgne, par son côté volontairement absurde, sur l’univers des Marx Brothers. Tandis que la présence du trio Stooge, qui paraît déconnecté du monde dans lequel il évolue, accentue cette impression, Jimmy Durante écarte définitivement toute ambiguïté en imitant les attitudes de Groucho Marx en présence de femmes. Le rôle principal est tenu par un certain Jack Pearl qu’on ne reverra jamais plus au cinéma - hormis l’année suivante, le temps d’une apparition, dans « Hollywood Party of 1934 ». Malgré son manque d’expérience, cet acteur - qui montre une certaine ressemblance avec J. Carrol Naish -, ne démérite pas, et ses performances sont souvent plus plaisantes à découvrir que celles d’un Durante au jeu beaucoup plus outrancier. Produit par David O. Selznick durant son cour passage à la MGM, le film affiche quelques scènes cossues. Outre l’ouverture du film qui pourrait être filmée dans la jungle artificielle d’un « Tarzan l’homme singe » sorti l’année précédente, on assiste à des scènes de liesse populaire tournées dans les rues, ou a des spectacles musicaux assurés en parti par les Metro-Goldwyn-Mayer Girl. Chantant et dansant sous la douche avec des jets d’eau pour seuls habits, elles exécutent un numéro assez affriolant. Enfin, parmi les nombreux gags et situations loufoques, notons cette statue de la Liberté qui chante pour fêter l’arrivée du Baron Munchausen que l’Amérique est heureuse d’accueillir.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33