THEY ALL COME OUT

THEY ALL COME OUT

THEY ALL COME OUT

Un policier de Jacques Tourneur

70  mn

Avec Rita Johnson, Tom Neal, Bernard Nedell, William Gargan, Addison Richards, Frank M. Thomas, Ann Shoemaker
Scénario de John C. Higgins
Photo de Clyde de Vinna, Paul C. Vogel
Produit par Jack Chertok

RESUME
Recherché activement par la police, un gang de pilleurs de banques finit par être appréhendé. Ses membres vont de l’inoffensif chômeur au dangereux caïd. Ces différents profils sont traités avec discernement par l'administration pénitentiaire.

COMMENTAIRE
Après avoir réalisé de nombreux documentaires à la MGM entre 1934 et 1939, Jacques Tourneur réalise là son premier film de long métrage aux Etats-Unis. Encore tout emprunt du souci d’efficacité, de rapidité, et de didactisme qui faisait l’originalité de ses précédentes petites bandes, ce film conçu d’abord comme un court métrage, maintient brillamment l’attention du spectateur. La première partie pleine d’action, hold-up, courses-poursuites, est contrebalancée par une deuxième, visant à instruire. Les auteurs, sous l’influence, semble-t-il, du ministère de la justice, expose le travail effectué par l’administration pénitentiaire qui met tout en œuvre pour que les prisonniers redeviennent d’honnêtes citoyens. Tourné comme un documentaire, ce film donne une image plus humaine de la prison américaine. Chaque détenu fait l’objet d’une étude qui permettra aux différents spécialistes de lui trouver une solution adaptée. Evidemment, pour que nous adhérions à la méthode, les résultats sur le sympathique voyou sont impressionnant ; son rachat est tel qu’il va jusqu’à dédaigner un magot caché ! Le propos est toutefois tempéré par la présence d'un caïd irrécupérable : celui-là est placé dans une forteresse d’où l’on ne s’échappe pas. Se contentant de traiter des extrêmes, le film demeure toutefois caricatural.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33