BLIND ADVENTURE

BLIND ADVENTURE

BLIND ADVENTURE

Une comédie policière de Ernest B. Schoedsack

63  mn

Avec Robert Armstrong, Helen Mack, Roland Young, Ralph Bellamy, John Miljan, Laura Hope Crews, Beryl Mercer, Forrester Harvey, Henry Stephenson
Scénario de Ruth Rose
Musique de Max Steiner
Photo de Henry Gerrard
Produit par Merian C. Cooper

RESUME
Un Américain en visite à Londres se perd dans le brouillard. Ne trouvant plus son hôtel, il entre au hasard dans une maison. Là, il découvre un cadavre et poursuit un homme qui s'enfuit. Lorsqu'il reviendra sur les lieux, le cadavre aura disparu.

COMMENTAIRE
Au milieu de la fascinante filmographie d’Ernest B. Schoedsack et de Merian C. Cooper où trône « King Kong » et « Les chasses du comte Zaroff », « Blind Adventure » dénote pour le moins. Aucun des éléments qui forment le caractère unique de leur œuvre, en commençant par l’ambition des projets ainsi que le goût pour le fantastique et le sadisme, ne sont présents ici. Le film est une petite série B à l’histoire brouillonne – pourtant écrite par leur scénariste attitré, Ruth Rose, celui de « King Kong » et des « Derniers jours de Pompéi » - donnant l’impression, dans leur cas, d’avoir été tourné en attendant des projets plus importants. Se déroulant en temps réel, l’intrigue relate les mésaventures d’un Américain, d’une charmante jeune fille et d’un voleur pris dans une affaire de chantage. L’histoire se voit affublée de longues digressions (la soirée mondaine, l’arrêt chez le marchant ambulant) qui n’ont d’autres raisons d’être que de permettre au film d’atteindre - péniblement - son heure.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33