PROFESSIONAL SWEETHEART

PROFESSIONAL SWEETHEART

PROFESSIONAL SWEETHEART

Une comédie de William A. Seiter

74  mn

Avec Ginger Rogers, Norman Foster, Zasu Pitts, Frank McHugh, Allen Jenkins, Gregory Ratoff, Frank Darien, Sterling Holloway, Franklin Pangborn, Lucien Littlefield, Edgar Kennedy
Scénario de Maurine Watkins
Musique de Roy Webb
Photo de Edward Cronjager
Produit par Merian C. Cooper

RESUME
A travers ses prestations radiophoniques, une jeune chanteuse devient la coqueluche de l'Amérique. Le directeur d'une fabrique de gants de toilette cède à tous ses caprices afin qu'elle signe un contrat pour faire la promotion de sa marque.

COMMENTAIRE
Cette petite comédie sans intérêt parle une nouvelle fois de cette relation plutôt curieuse entre la radio et les annonceurs qui engagent directement les vedettes pour faire leur promotion. Ginger Rogers interprète une des ces chanteuses capricieuses qui réclame son droit à avoir un homme comme toutes les filles de son âge. Pour espérer lui faire signer un contrat, les annonceurs lui en trouveront un parmi ses admirateurs, ce sera un homme de la campagne quelque peu rustique. Tout le reste n’est qu’histoire sentimentale sans surprise et lutte entre les patrons de deux compagnies pour décrocher un contrat avec la vedette adulée par un public radiophonique. Le film est toutefois interprété par une belle brochette d’artistes. Outre les incontournables seconds rôles que sont Frank McHugh, Zasu Pitts, Allen Jenkins et l’efféminé Franklin Pangborn, on trouve deux futures réalisateurs : Norman Foster qui se distinguera avec des films comme « Les amants traqués » ou « Rachel and the Stranger » et Gregory Ratoff, l’homme à tout faire de Darryl Francis Zanuck à la Fox.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33