CETTE TERRE QUI EST MIENNE

CETTE TERRE QUI EST MIENNE

THIS EARTH IS MINE

Un mélodrame de Henry King

119  mn

Avec Rock Hudson, Jean Simmons, Dorothy McGuire, Claude Rains, Ken Smith, Anna Lee, Ken Scott, Geraldine Wall
Scénario de Casey Robinson
D'après Alice Tisdale Hobart
Musique de Hugo Friedhofer
Photo de Winton C. Hoch, Russell Metty
Produit par Casey Robinson

RESUME
La petite fille d'un gros viticulteur californien arrive chez son grand-père qui lui a préparé un mariage de convenance avec le fils d'une autre famille de propriétaires terriens. Tombant amoureux d'elle, un cousin va s'opposer à cette union.

COMMENTAIRE
Dans la tradition des grandes fresques familiales prisées par le cinéma américain, ce mélodrame relate l’histoire d’une dynastie de viticulteurs durant la prohibition. Aspect peu connu, les viticulteurs, incapables d’écouler leur production, tentent de vendre leur récolte à la pègre. C’est le personnage ambigu interprété par un Rock Hudson plus fougueux que de coutume qui traite avec la mafia contre l’avis du patriarche, éternel fondateur d’empire. Campé par Claude Rains, celui-ci est attaché aux valeurs américaines. Ses discours au sujet du raisin et de son origine divine laisse transparaître une nouvelle fois les convictions du très croyant Henry King. Notons que « Cette terre qui est mienne » est le seul film parlant qu’il réalise hors des studios de la Fox. Il effectue un travail honnête. On notera en particulier la manière originale dont il traite la mort du patriarche. Durant une fête des vendanges alors que la musique bat son plein, des personnes se chuchotent des paroles à l’oreille, la séquence est immédiatement suivie d’un travelling sur une file de voitures garées en contrebas d’un cimetière.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33