LE RETOUR DE L'INSPECTEUR HARRY

LE RETOUR DE L'INSPECTEUR HARRY

SUDDEN IMPACT

Un policier de Clint Eastwood

113  mn

Avec Clint Eastwood, Sondra Locke, Pat Hingle, Bradford Dillman, Paul Drake, Audrie J. Neenan, Jack Thibeau
Scénario de Joseph C. Stinson
D'après Earl E. Smith, Charles B. Pierce
Musique de Lalo Schifrin
Photo de Bruce Surtees
Produit par Clint Eastwood

RESUME
Accumulant les interventions musclées qui se concluent toujours par la mort des crapules, l'inspecteur Harry est envoyé à San Paulo pour enquêter sur une affaire de meurtre où les victimes sont émasculées avant d'être abattues d'une balle dans la tête.

COMMENTAIRE
Sur une petite place surplombant la baie de San Francisco, le Golden Gate Bridge visible dans le fond de l’image, une femme commet un meurtre. Ouvrant le film, cette séquence prenante qui débute par un plan de la baie filmée d’hélicoptère, dénote, outre de l’attachement de Clint Eastwood pour sa ville natale, d’une certaine ambition esthétique. Comme une référence à son mentor, Don Siegel, et à ce fameux plan arrière présent dans « L’inspecteur Harry », de nombreuses séquences filmées à bord d’un hélicoptère apparaissent durant le film, lui donnant un côté travaillé. Et il est vrai qu’on trouve de-ci de-là une idée personnelle qui relève d’une créativité intéressante. On pense par exemple à cette apparition fantomatique d’Eastwood au milieu d’une allée d’une fête foraine déserte, ou à cette poursuite entre les chevaux de bois d’un manège. Mais malgré cette évidente volonté de se surpasser, le cinéaste n’en réalise pas moins une œuvre aguicheuse de l’ordre de l’alimentaire. Quatrième film de la série des Harry, mais premier qu’il réalise, « Le retour de l’inspecteur Harry » est marqué par une violence gratuite (un nombre élevé d’hommes sont tués de sang-froid) additionnée d’une vulgarité prononcée. Comme dans les précédents « Harry », de façon proprement démagogique, il justifie à nouveau la justice expéditive et individuelle. Une femme victime d’un viol collectif recherche ses agresseurs pour les tuer les uns après les autres. En refusant de poursuivre cette criminelle aux circonstances atténuantes, le héros lui donne raison, fixant l’éthique contestable du film.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33