CHRONIQUE MONDAINE

CHRONIQUE MONDAINE

AFTER OFFICE HOURS

Une comédie de Robert Zigler Leonard

72  mn

Avec Clark Gable, Constance Bennett, Stuart Erwin, Billie Burke, Harvey Stephens, Katherine Alexander, Hale Hamilton, Henry Travers, Henry Armetta
Scénario de Herman J. Mankiewicz
D'après Laurence Stallings, Dale Van Every
Photo de Charles Rosher
Produit par Armand H. Hyman

RESUME
Contre l'avis de son directeur, un rédacteur en chef s'intéresse aux relations entre un couple de notables et un arriviste véreux. Il pourra les approcher grâce à une employée du journal, critique musicale qui fréquente la jet-set.

COMMENTAIRE
Avec « Chronique mondaine » la MGM lorgne de toute évidence sur « New York-Miami » dont le succès avait défrayé la chronique l’année précédente. On retrouve un Clark Gable frondeur et espiègle donnant la réplique à une jeune femme au caractère bien trempé. Remplaçant Claudette Colbert, c’est maintenant Constance Bennett qui se joue du machisme de Gable. Leurs démêlés donnent lieu à quelques scènes bien senties écrites par Herman J. Mankiewicz presque aussi talentueux que son frère Joseph. Il est dommage cependant que le côté screwball comedy soit parasité par une histoire policière qui a tout du mauvais roman de gare. On peut également reprocher à Gable d’en faire trop au point d’éclipser sa partenaire par moment. Enfin, une mention particulière pour Billy Burke qui, dans le rôle de la mère de l’héroïne, interprète avec délectation les bourgeoises idiotes et maniérées.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33