AGENT SECRET 13

AGENT SECRET 13

OPERATOR 13

Un drame de Richard Boleslavsky

85  mn

Avec Marion Davies, Gary Cooper, Jean Parker, Katherine Alexander, Ted Healy, Four Mills Bros, Henry Wadsworth, Douglas Dumbrille, Willard Robertson, Fuzzy Knight, Sidney Toler, Robert McWade, Marjorie Gateson, Wade Boteler, Walter Long
Scénario de Harvey Thew, Zelda Sears, Eve Greene
D'après Robert W. Chambers
Photo de George J. Folsey
Produit par Lucien Hubbard

RESUME
Durant la Guerre de sécession, une chanteuse est engagée comme espionne par l'armée nordiste. Au Sud, elle fait la connaissance d'un fringant capitaine, espion confédéré, avant de quitter en toute hâte le pays pour sauver une compatriote.

COMMENTAIRE
Alors qu’il a en sa possession matière à faire un grand drame, Richard Boleslavsky, curieusement, réalise l’un des plus mauvais films de sa courte mais intéressante carrière américaine. Gary Cooper - emprunté à la Paramount pour l’occasion - est superbe et forme un couple de caractère avec Marion Davies, celle-ci parfois pétillante, parfois accablée par les désastres qu’elle génère. De même, l’histoire d’espionnage se situant durant la guerre de sécession possède un thème suffisamment peu exploité pour présenter des surprises. Quelques scènes de batailles viennent également égayer le film tourné en grande partie en studio. Chose rare à l’époque, mais inévitable vu le sujet, de nombreux figurants noirs apparaissent à l'écran, incarnant des esclaves. Parmi eux les frères Mills, très en vogues à l’époque si on en juge par les nombreux films dans lesquels ils apparaissent, interprètent trois morceaux où leur quatre voix et une guitare font office d’orchestre. Mais tout cela n’y suffit pas, le film laisse une impression de gâchis, d’inabouti et de surfait à l’image de l’épilogue.

Tous les droits de reproduction et de diffusion réservés © 2013 Hollywood33